France bleu - à votre service - libérer la parole des enfants

France Bleu Poitou : « Comment libérer la paroles des enfants ? »

Dans son émission "à votre service",  France bleu Poitou traite le sujet « Comment libérer la paroles des enfants ? ». Étaient invitées Maître Patricia Coutand et Gwendoline, présidente de l'association.

Dans son émission “à votre service”,  France bleu Poitou traite le sujet « Comment libérer la paroles des enfants ? ».


France bleu - à votre service - libérer la parole des enfantsLes thèmes abordés pendant cette heure ont été :

  • Comment repérer ces violences sexuelles sur les mineurs ?
  • Comment discuter avec l’enfant ?
  • Conséquences physiques et psychologiques des violences sexuelles
  • L’accompagnement de ces enfants, adultes blessés

Étaient invitées Maître Patricia Coutand et Gwendoline, présidente de l’association.

Patricia Coutand, avocate pénaliste, spécialisée en réparation du dommage corporel, constate “qu’il y a des victimes qui ne manifesteront rien et pour lesquelles, il est impossible d’identifier quoi que ce soit. Il y a des enfants qui vont se comporter tout à fait normalement pendant toute leur enfance, adolescence, un traumatisme, pas de mauvaise note à l’école, pas visiblement de comportements asociaux.  Pas de traumatisme visible. Cela peut être un enfant qui va surinvestir la scolarité, il va super bien travailler à l’école, tout le monde est très content. Les choses les plus visibles sont des comportements qui doivent alerter, comme des comportements de nature sexuée chez les enfants, même dans les toutes petites classes. Cela doit interroger“. Selon une étude Ipsos, les victimes ont en moyenne dix ans d’âge.

Vous avez raté l’émission ? !


Pas d’inquiétude, cliquez sur le lien suivant pour écouter le podcast : https://www.francebleu.fr/emissions/a-votre-service-par-france-bleu-poitou/enfants-abuses-la-justice-sans-travail-therapeutique-cela-ne-suffit-pas-6556117

 

Lire l’article !


Source : France Bleu Poitou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *