La commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux enfants (CIIVISE) publie ce jour ses conclusions intermédiaires.


En quelques mois, la CIIVISE a reçu plus de 11 000 témoignages. Elle a auditionné de nombreux experts, effectué des déplacements dans plusieurs services spécialisés. Elle est en mesure de faire vingt préconisations exigeantes, ambitieuses et réalistes.

Ces préconisations, comme l’ensemble des actions de la CIIVISE, sont construites sur quatre axes fondamentaux dans la lutte contre les violences sexuelles faites aux enfants, et notamment l’inceste : le repérage des enfants victimes, le traitement judiciaire des violences sexuelles, la réparation et la prévention.

 

> Lire : CIIVISE – recommandations intermédiaires


https://www.ciivise.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.